Menu

E-bike : assurance et subvention

0 Commentaires

Retenez bien le fait qu’un e-bike est tout simplement un vélo classique doté d’un petit moteur amovible, placé soit sur la roue avant soit sur la roue arrière ou encore sur le pédalier. C’est une batterie rechargeable qui assure l’autonomie du moteur en question.

L’assistance électrique

Mais que les choses soient claires : un e-bike n’est pas considéré comme un cyclomoteur puisqu’il ne dispense pas de pédaler, il n’entre donc pas dans la même catégorie que le speed bike ou le vélo électrique rapide. Ce dernier est assimilé au cyclomoteur. La différence entre les deux réside donc dans la vitesse de déplacement : l’e-bike coupe toute assistance dès qu’il atteint les 25 km/h alors que le speed bike peut arriver jusqu’à 45 km/h et même au-delà. Avec le speed bike, l’immatriculation est obligatoire ainsi que l’assurance, de même que le port de casque. Et tout cela reste optionnel pour l’e-bike, le cycliste peut prendre les pistes cyclables et n’a qu’à respecter les règles de conduite d’un vélo classique.

L’assurance d’un e-bike

Est-ce que vous connaissez les réglementations en vigueur par rapport au vélo classique ? Si oui, vous connaissez aussi celles pour l’e-bike. Ce sont exactement les mêmes pour l’un comme pour l’autre. Ce qui veut dire que l’usage d’un e-bike n’exige pas une assurance particulière. En règle générale, votre contrat d’assurance habitation suffit à couvrir les dommages que vous pourriez causer à un tiers. La responsabilité civile est normalement incluse dans cette assurance. Cependant, les dommages que l’on pourrait vous causer, sur votre personne et sur votre e-bike, ne sont pas couverts. Il en est de même dans le cas où l’on vous vole votre vélo, ce qui nécessite, si vous le souhaitez, une garantie supplémentaire. D’ailleurs, n’oubliez pas que les assureurs n’assurent pas les e-bike non homologués. Aussi, vérifiez bien que le modèle que vous achetez est bien homologué. Sinon, il faut que votre vélo remplisse ces 3 conditions : d’abord, il faut pédaler pour que le moteur fonctionne, puis, ce moteur s’arrête dès lors que vous atteignez les 25 km/h ou au moment du freinage et enfin, la puissance du moteur n’excède pas les 25 km/h.

Pouvez-vous recevoir une aide pour acheter un e-bike ?

Oui, il est possible de bénéficier de certaines aides si vous n’avez pas les moyens financiers nécessaires pour l’achat d’un e-bike. Que devez-vous faire et où s’adresser ? Rendez-vous auprès de la mairie de votre localité, d’un service du département où vous vivez ou même auprès d’un responsable au sein de l’entreprise où vous travaillez. Il faut se rappeler qu’aujourd’hui, les collectivités encouragent le passage aux véhicules électriques. Il y a donc de nombreuses villes qui financent partiellement votre achat. On peut citer la ville de Paris, à raison de 33 % du prix de l’e-bike, puis la ville de Nantes et sa communauté d’agglomération qui offre 25 % du prix d’achat, de même que la communauté urbaine de Bordeaux qui propose une subvention à hauteur de 25 %, ainsi que Rouen, Tours, Nice, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *